[wp-story]

Binance se retire complètement de ce pays : voici pourquoi !

Binance annonce l'intégration avec cet Altcoin : les prix grimpent !

Binance a publié une déclaration annonçant son intention d’interrompre tous les services en naira nigérian (NGN). Cette déclaration semble résulter de la répression actuelle de la cryptographie au Nigeria. Les derniers dossiers juridiques de Binance au Nigeria vont dans ce sens.

Binance met fin à ses services au Nigeria !

L’échange de crypto Binance a annoncé le 5 mars qu’il mettrait fin à tous les services liés à la monnaie fiduciaire locale du Nigeria, le Naira (NGN), dans le cadre d’une approche progressive cette semaine. La plateforme de cryptographie, dirigée par Richard Teng, a déclaré que ses utilisateurs nigérians ne pourront pas profiter de divers services liés au NGN, notamment les dépôts, les retraits, les conversions, le trading au comptant, le P2P, l’investissement automatique et Binance Pay.

La bourse arrêtera immédiatement les dépôts de NGN. Toutefois, les utilisateurs ont jusqu’au 8 mars pour retirer leurs actifs NGN. Après la date limite, Binance prévoit de convertir automatiquement le solde NGN restant en USDT à un taux forfaitaire de 1 USDT pour 1 515,13 USDT, le cours de clôture moyen des sept derniers jours. De plus, Binance supprimera toutes les paires de trading au comptant NGN d’ici le 7 mars. De plus, il fermera automatiquement toutes les positions de trading ouvertes. L’échange n’a pas fourni de raison officielle pour sa décision. De plus, il n’a fait aucune autre déclaration concernant la question au moment de mettre sous presse.

Troubles de l’échange de crypto-monnaie au Nigeria

Très probablement, la décision de Binance d’interrompre les services NGN découle des problèmes rencontrés avec le gouvernement nigérian ces dernières semaines. Les autorités nigérianes accusent la bourse d’usurper le rôle de la Banque centrale du Nigeria dans la fixation des taux de change. Dans ce contexte, affirme-t-il, le Nigeria exacerbe ses problèmes de change. La plateforme cryptographique nie cette affirmation. Le gouvernement nigérian a lancé une campagne de répression contre Binance, notamment en bloquant son site Web. En outre, Kriptokoin.comComme vous le voyez, le gouvernement nigérian a arrêté deux employés de Binance. Dans cette démarche, il a également confisqué les passeports des employés.

window.coinzilla_display = window.coinzilla_display || []; var c_display_preferences = {}; c_display_preferences.zone = “357435b94f1a483054”; c_display_preferences.width = “728” ; c_display_preferences.height = “90” ; coinzilla_display.push(c_display_preferences);

Dans le même temps, des rapports récents ont révélé que le gouvernement nigérian envisageait d’infliger une amende de 10 milliards de dollars à Binance pour ses violations présumées. Cependant, Bayo Onanuga, collaborateur du président nigérian, a démenti ces informations. Dans ce contexte, il a affirmé que les autorités n’ont pas encore finalisé leurs transactions en bourse. De plus, les législateurs nigérians ont récemment convoqué le PDG de Binance, Richard Teng, à comparaître devant un comité au sujet du rôle présumé de la bourse dans le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Pour être informé des dernières évolutions, suivez-nousTwitterpapa,Facebook‘ta veInstagramSuivez etTélégrammeveYoutubeRejoignez notre chaîne !

Pour la suite de l’article, Binance se retire complètement de ce pays : voici pourquoi !

Cryptoin

[ideabox_newsletter]
Related Posts
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Login for fast comment.

No More Posts

Login